Bénédicte & Laurent O.

Bénédicte Michelet :

Que faut-il pour faire un bon prof de swing ?
De l’expérience, un bon esprit d’analyse, de la passion, beaucoup d’humour et de bonne humeur….

Depuis qu’elle a 4 ans, la danse a toujours fait partie de la vie de Bénédicte. Elle commence avec le classique, puis progressivement le moderne jazz, le contemporain, les claquettes, mais aussi des danses latines et du ragga dancehall…
Bref jusqu’à ses 18 ans tout son temps libre est occupé par sa passion et la troupe de ballet dans laquelle elle effectue plusieurs représentations.
Après avoir pris un peu de recul durant ses études, Elle se fait mordre par les danses swing en 2014, d’abord le lindy hop mais également par le solo peu après. Elle s’illustre vite dans la danse social par son style dynamique et jovial, puis en compétition, n’hésitant pas à traverser l’Europe pour assister à de grands festivals et enrichir ses connaissances et faire de nouvelles rencontres.

C’est donc prise d’une envie de transmettre ses valeurs de la danse qu’elle commence naturellement l’enseignement en 2016. Ce n’est que le début d’une belle expérience appelée à ravir d’autres élèves!!

Laurent Orban:

Laurent il aime quoi ? Le JAZZ ! Depuis toujours !
Mais c’est avec le tango et le charleston qu’il découvre la danse à l’âge de 8 ans.
Quelques années plus tard alors qu’il entre à la fac, il décide d’apprendre à danser le rock et la salsa. Et c’est en 2010, lors d’une soirée rock, qu’il découvre et tombe instantanément amoureux du lindy hop.

Il en est tellement fou qu’il décide l’année suivante de se consacrer entièrement à cette nouvelle discipline, qu’il enrichit en commençant le blues.
En 2013 il se lance naturellement dans l’enseignement du lindy à Bordeaux, puis à Paris deux ans plus tard.
Espagne, Allemagne, Hongrie, Biélorussie… Laurent visite le monde au gré des festivals.

Prof de maths à ses heures perdues, il vous parlera surement du parallélisme de vos épaules ou de la rotation de votre corps. Mais ce qu’il aime enseigner avant tout, c’est la musicalité de la danse et le plaisir de laisser la place à l’improvisation.

prof_Bénédicte

laurent-hd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                           Crédit photo : Lina Diamant